Chaque enfant est individuel et unique, il a des attentes, des dons, des difficultés et des désirs bien particuliers.

jeux de societe

Que ce soient des jeux en groupe, des jeux de réflexion ou des jeux d’adresse, le jeu est pour l’enfant un moyen d’apprendre tout en s’amusant. Les jeux de société imposent aux plus jeunes des règles à respecter et favorisent ainsi l’apprentissage des principes de vie en communauté.

Malgré l’Internet et les consoles de jeux, les jeux de société restent très attractifs. Le plaisir du jeu n’a absolument pas été couvert par les jeux informatiques.
Les enfants peuvent tirer profit des jeux de société à différents niveaux. Ils doivent comprendre et respecter les règles, endosser et se défaire de rôles, prendre la position tant du gagnant que du perdant.
Les jeux ne doivent pas être nécessairement coûteux et sophistiqués, ils doivent divertir et aider à obtenir des résultats gratifiants.

Les bienfaits des jeux de société:

           L’aspect pédagogique
Les enfants apprennent en jouant. Lorsque l’on souhaite offrir un jeu de société à un enfant, il faut donc prendre soin de choisir un jeu qui se rapporte à des choses qu’il aime, sans se focaliser uniquement sur l’aspect pédagogique.

           L’activite cooperative
Le jeu de société, c’est le social par définition. On se réunit pour partager une activité, en suivant les mêmes règles… L’enfant voit que tout le monde, adultes inclus, respecte une règle identique, ce qui l’aide à appréhender la notion de Loi. Il apprend ainsi à ne pas tricher, à partager des émotions et à canaliser d’éventuelles réactions violentes.

           La concentration et la patience
Nous pouvons déjà citer la concentration, effectivement l’enfant doit arriver à concentrer toute son attention à faire une seule chose à la fois et l’on s’ait toutes que c’est difficile parfois de les centrer sur une seule et unique activité.
Le jeu apporte aussi la patience, il doit attendre que son frère ou sa sœur ait fini de jouer avant qu’il prenne à son tour les dés pour tenter de le ou la dépasser.

           La défaite
Mais la leçon la plus importante à apprendre est la défaite. Apprendre à perdre, à ne pas être mauvais joueur et à ne pas perdre son sang.

           Le développement émotionnel

Pendant le jeu, l’enfant vit ses émotions intensément et peut les faire évoluer : courage, spontanéité, joie, déception,…

           Le langage
L’enfant qui ne parle pas bien la langue du pays apprend vite à travers le contexte concret et peut s’exprimer à sa mesure. On apprend plus vite à parler dans des situations de vie ou d’imitation de vie que dans une situation artificielle d’exercice de la parole.

Conclusion

Le jeu est devenu une affaire sérieuse. Pour commencer, le jeu est un besoin naturel des enfants, qui aiment jouer, cette activité les aide à s’épanouir, les libérant des tensions quotidiennes. Ensuite, le jeu constitue un bon terreau pour soutenir l’enfant à s’engager fortement dans l’action, en s’appuyant sur une motivation naturelle pour les activités ludiques. De plus, le jeu aide chacun à développer une attitude positive : autonomie, sens des responsabilités, aptitude sociale. Enfin, le jeu stimule la créativité.

Puis après tout le plus important, ce n’est pas de savoir quels en sont ses bienfaits, mais plutôt de se dire que l’on va passer du bon temps avec nos petits bouts de choux.